Lire en Français  Read in English  Help Us to Share :
www.krousar-thmey.org

Un humanitaire au Cambodge

Après des années de guerre civile, le régime sanglant des Khmer rouges et l’occupation vietnamienne, le Cambodge se retrouve anéanti et divisé.

C’est ce monde que découvre Benoît Duchâteau-Arminjon, dit Bénito, lors de la visite d’un camp de réfugiés, à la frontière thaïlandaise. Le choc émotionnel est fort. Il décide de mettre sa carrière toute tracée de contrôleur de gestion entre parenthèse afin de s’investir une année dans la création d’un centre d’accueil pour enfants abandonnés.

Depuis, il consacre son temps à ces enfants, à travers la fondation qu’il a créée en 1991, Krousar Thmey qui signifie nouvelle famille. Usant de ses compétences de gestionnaire, Bénito met en place une organisation efficace et transmet progressivement les rênes de l’opération aux Cambodgiens. En 2011, quatre cents d’entre eux soutiennent quatre mille enfants au sein de centres d’accueil pour enfants des rues, de maisons familiales et d’écoles pour enfants aveugles ou sourds. Grâce à la création du braille khmer et au développement de la langue des signes cambodgienne, les enfants handicapés bénéficient pour la première fois d’une éducation.

Krousar Thmey s’est vu honorer du prix des Droits de l’homme par la République française en 2003 et du prix Wenhui Unesco en 2010.

La fondation fête ses 20 ans cette année.

En nous racontant son parcours, Bénito, qui s’est vu octroyer la nationalité cambodgienne par le roi Norodom Sihanouk et le premier ministre Hun Sen en 2000, nous aide à sortir des clichés et à réfléchir sur le monde humanitaire.







Top


© 2013 | Brought to you by SFPDA